dépression saisonnière traitement

Qu’est-ce que la dépression saisonnière ?

Qu’est-ce que la dépression saisonnière ?

Lorsque l’on entend le mot dépression, on pense tout de suite à un problème psychologique grave. Pourtant, la dépression est un trouble bien plus profond que cela et possède de nombreuses significations. Mais la dépression reste encore un domaine assez obscur pour beaucoup de personnes.

Toutefois, il faut savoir que la dépression touche énormément de gens et les causes sont plus que nombreuses. Mais connaissiez-vous la dépression saisonnière également appelée dépression hivernale ou déprime hivernale ? Ce type de dépression est particulier car il dure un certain temps puis disparaît pour revenir plus tard.

Mais concrètement, qu’est-ce que la dépression saisonnière et quels sont ses symptômes ?

La dépression saisonnière, un mal qui nous ronge en hiver

La dépression hivernale est une forme de dépression qui survient à l’automne ou au début de l’hiver et qui disparaît au printemps. Cette déprime hivernale est due au manque de lumière naturelle et est totalement différente du coup de blues de l’hiver.

En effet, en hiver, les journées sont beaucoup moins longues et la lumière naturelle diminue, ce qui provoque cette déprime hivernale. De nombreuses études ont été menées afin de mieux comprendre la dépression saisonnière et surtout tenter de découvrir combien de personnes sont touchées par ce trouble.

Au Canada, par exemple, pas moins de 18 % des gens sont atteints de dépression hivernale. En Europe, il y a un peu moins de 5 % de la population qui sont touchés par ce trouble et la majorité sont des femmes. En d’autres termes, moins il y a de lumière naturelle et plus les gens peuvent être touchés par la dépression saisonnière. Certaines personnes sont plus touchées que d’autres au point de conduire au suicide.

En revanche, il existe des cas de dépression saisonnière l’été. Ces cas sont dus aux fortes chaleurs ou à l’incapacité à surmonter la trop forte luminosité de l’été mais malheureusement, il n’existe aucun traitement pour la dépression saisonnière qui intervient l’été.

Quelles sont les causes réelles de la dépression hivernale ?

Les véritables causes de la dépression hivernale ne sont pas connues ou du moins pas très claires. Toutefois, certains docteurs ont mis en évidence un lien entre lumière et dépression. Ce qui veut dire que même si la véritable cause n’est pas connue, la diminution de la lumière du soleil serait en très grande partie responsable de la dépression hivernale.

En revanche, ce que les études ont pu démontrer, c’est que ce sont les femmes les plus touchées par la déprime hivernale (75 % des cas) et même les enfants à partir de 10 ans, dans 3 % des cas, subissent ce trouble. La plupart du temps, les gens souffrant de dépression saisonnière ont aussi d’autres troubles dépressifs en dehors de celui-ci et très souvent, il y a des personnes dépressives dans la famille de ces personnes.

Quels sont les symptômes de la dépression saisonnière ?

Les symptômes de la dépression saisonnière sont similaires à toutes les autres formes de dépression, à savoir, de l’irritabilité, une profonde tristesse, de l’anxiété, des troubles du sommeil, une grande perte de poids ou au contraire une grande prise de poids… Parfois, la libido peut baisser, on n’a plus goût à rien, on est constamment fatigué, on se dévalorise, on s’isole et dans le pire des cas, on a des idées noires et des pensées suicidaires (et certains mettent ces pensées à exécution).

Comme vous l’aurez compris, la dépression saisonnière ne doit pas être prise à la légère et doit être traitée dès les premiers symptômes. Mais attention, on reconnait une dépression hivernale à partir du moment où vous subissez ses symptômes durant deux années consécutives. C’est de cette manière qu’on la différencie du coup de blues de l’hiver.

Comment traiter la déprime hivernale ?

Ne vous dites surtout pas que votre dépression hivernale va passer et qu’il est préférable d’attendre. Si vous réagissez mal à ce trouble, vous pourriez envisager le suicide. Alors avant d’en arriver là, mieux vaut consulter un spécialiste afin d’apaiser votre dépression saisonnière. Généralement, la dépression hivernale est traitée grâce à la psychothérapie ainsi qu’avec des antidépresseurs. Ces méthodes sont très efficaces et pourront vous aider à appréhender plus facilement l’hiver qui arrive.

Sinon, sachez qu’il existe une thérapie spécialement conçue pour la dépression saisonnière. Cette thérapie se nomme la photothérapie et consiste à exposer le patient à de de la lumière dans des cabines prévues à cet effet. Avec la photothérapie, vous aurez également de très bons résultats pour lutter contre la dépression saisonnière.

Dans la photothérapie, il existe deux types de pratiques : la luminothérapie et la simulation artificielle de l’aube. La première consiste, comme expliqué ci-dessus, à exposer le patient à de la lumière de manière quotidienne pendant 45 minutes à une heure. La seconde pratique permet de simuler le lever du soleil grâce à une lampe d’aube que l’on va programmer afin qu’elle éclaire une pièce progressivement.

Quand on souffre de dépression saisonnière, il ne suffit pas de sortir de chez soi pour que cela passe. Alors si vous pensez souffrir de dépression hivernale, allez consulter un spécialiste qui saura vous aiguiller sur le meilleur traitement à prendre. Dans tous les cas, la déprime hivernale ne doit pas négligée car elle peut avoir des conséquences graves comme n’importe quel autre type de trouble dépressif. Même si la majorité des gens souffrant de ce trouble sont des femmes, les hommes et les enfants aussi peuvent être touchés. Par conséquent, dès les premiers symptômes, allez vous renseigner auprès d’un spécialiste et ne laissez pas traîner.

Tous les traitements expliqués plus haut sont très efficaces, alors trouvez celui qui vous correspond le mieux et soignez votre dépression saisonnière avant que celle-ci ne s’aggrave. Désormais, vous savez tout ce qu’il y a à connaitre sur ce trouble dépressif donc si vous vous reconnaissez dans ce profil, c’est qu’il est peut-être temps d’aller voir un spécialiste. Ce professionnel sera le plus habile à reconnaître si vous souffrez de dépression saisonnière ou non.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *